Le marché des commodités et des matières premières

Le marché boursier ne se limite pas aux actions et aux obligations des entreprises et des états. De nombreuses denrées sont échangés (en papier) pour des quantités astronomiques: céréales, cacao, pétrole, or, argent, gaz et de nombreuses matières premières ont un cours de change tout comme le yen, le dollar ou les actions de Paribas. De nombreux investisseurs sont spécialisés dans les spéculations sur les commodités et provoquent ainsi des mouvements de prix qui affectent très sensiblement les ressources des ménages: l'exemple le plus connu est celui du prix du pétrole, dont la flambée depuis les années 70 a fait exploser les dépenses en essence de la part des particuliers.

D'autre mouvement sont moins pilotés, par exemple la hausse des prix des céréales depuis 2006 est moins due à la spéculation qu'a d'autres raisons d'ordre structurel: la hausse de la consommation de la part des économies en croissance, les perturbations climatiques en Asie, l'utilisation du maïs dans la productions de biocarburants (notamment au Brésil). Tout ça a provoqué une hausse de la demande de céréales en même temps qu'une baisse de l'offre, ce qui a généré la hausse de prix que toutes les ménagères ont bien ressentie.

Euro Business News Magazine est opposé à la spéculation financière qui perturbe la consommation et l'épargne des ménages. Si vous aussi souhaitez bien connaître le marché des commodités, abonnez-vous à EBN Mag et tout ce qui touche le fluctuations des cours des matières premières n'aura plus de secret pour vous.

 
© Copyright www.ebnmag.com